Le grand raid

Chaque été c’est la même histoire je troque mon statut d’humain pour celui de chair à moustiques. Et malgré leurs appétits d’ogre je reste forte et je ne cède pas à l’esprit de la vengeance sanglante … Jusque LA nuit. Celle où les piqûres ne se comptent plus sur les doigts de mains, ni mêmes de pieds et qu’elles atteignent les endroits les plus intimes de ma personne (ou les plus cons type la plante des pieds ou les phallanges). Toute bonne volonté disparait, et je me mets en quête de l’antimoustique pas beau, pas bio, pour tous les exterminés. C’est mal mais je culpabiliserai demain, apres une vraie nuit de sommeil.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s